inflexion


inflexion

inflexion [ ɛ̃flɛksjɔ̃ ] n. f.
• 1390, rare av. XVIIe; lat. inflexio
1Mouvement par lequel une chose s'infléchit. flexion. Saluer d'une légère inflexion de la tête. inclination. Changement de direction, d'orientation. Inflexion vers, à droite de... « Les courbures du chemin et les inflexions du fleuve » (Chateaubriand). courbe, déviation. Math. Point d'inflexion d'une courbe plane, point où la courbe traverse sa tangente, c'est-à-dire où la concavité change de direction.
2(1636) Changement subit d'accent ou de ton dans la voix. Sa voix « prenait des inflexions plus molles » (Flaubert). Par ext. accent. L'inflexion chantante des voix provençales.
Phonét. Inflexion vocalique. harmonisation.

inflexion nom féminin (latin inflexio, -onis) Action de plier légèrement, d'incliner le corps ou la tête : Saluer d'une légère inflexion de la tête. Littéraire. Courbe, déviation d'une route, d'un cours d'eau, etc. : Une brusque inflexion de la route. Changement dans une orientation philosophique, morale, etc. : Une légère inflexion d'orientation politique. Modulation, changement d'accent ou d'intonation, dans la voix : Les inflexions choisies d'un avocat dans sa plaidoirie. Phonétique Type d'assimilation caractérisé par la modification de timbre que subit une voyelle sous l'influence d'une voyelle voisine. (Ainsi en allemand le passage de [u + i] et de [a + i] à [ü] et [ä].) ● inflexion (expressions) nom féminin (latin inflexio, -onis) Point d'inflexion, point régulier d'une courbe plane où celle-ci traverse sa tangente. [Pour une courbe, représentation graphique de la fonction numérique f(x), un point d'inflexion correspond à un changement de signe de .] ● inflexion (synonymes) nom féminin (latin inflexio, -onis) Action de plier légèrement, d'incliner le corps ou la tête
Synonymes :
- fléchissement
Littéraire. Courbe, déviation d'une route, d'un cours d'eau, etc.
Synonymes :
- déviation
- méandre
- sinuosité
Modulation, changement d'accent ou d'intonation, dans la voix
Synonymes :
Phonétique. Type d'assimilation caractérisé par la modification de timbre que subit...
Synonymes :
- métaphonie

inflexion
n. f.
d1./d Action d'infléchir, de fléchir, d'incliner. Inflexion de la tête.
d2./d PHYS Déviation. L'inflexion des rayons lumineux par un prisme.
|| MATH Point d'inflexion d'une courbe, où la courbure change de sens.
d3./d Fig. Changement de ton, d'accent dans la voix. Avoir des inflexions touchantes.

⇒INFLEXION, subst. fém.
I. — [À propos de phénomènes perçus par la vue]
A. — Action d'infléchir, de courber, de plier, ou le fait de s'infléchir, de se courber, de se plier; le mouvement, le résultat de cette action. Inflexion du corps, de la taille. Le cocher, par une légère inflexion imprimée à ses chevaux, eût pu éviter ce passant (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 299). Mlle Lescot (...) montre dans son portrait un profil tout droit, et où le front, comme dans une tête antique, passe au nez sans rentrant, sans inflexion (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 177) :
1. Il y a plusieurs classes d'animaux qui nagent à la manière des poissons, c'est-à-dire par les inflexions de leur corps. Tels sont les serpens et les larves d'insectes à corps alongé et sans nageoires...
CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 507.
Inflexion vers. La liaison entre les 4e et 5e armées (...) se trouvait compromise encore davantage par l'inflexion de cette armée vers Saint-Quentin (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 343). Au fig. Orientation. Tôt ou tard elle [l'opinion des farm-labourers] déterminera l'inflexion de la politique anglaise vers la droite ou vers la gauche (BOURGET, Ét. angl., 1888, p. 264).
Au fig., gén. au plur. Mouvements, nuances de la pensée, des sentiments. Inflexions de l'âme, du cœur, de l'émotion, du rêve. La césure (...) s'en allait tomber et peser ailleurs, selon les inflexions du sens et du sentiment (SAINTE-BEUVE, Tabl. poés. fr., 1828, p. 61) :
2. ... toutes ces nostalgies ont chez lui [Hölderlin] une inflexion si particulière, une coloration si personnelle, qu'il faut bien le laisser à la solitude de son unique destinée, de son aventure à nulle autre pareille.
BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 163.
B. — Manière dont quelque chose est infléchi, courbé. Inflexion d'une pente, de la terre, d'un terrain. Un architecte anglais a mesuré l'imperceptible inflexion des horizontales renflées et des perpendiculaires convergentes [du Parthénon] (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 132). L'inflexion de la carène ou la courbe du bouclier (SAINT-EXUP., Citad.,1944, p. 517). La ligne droite commence à être évincée. On préfère les pieds cambrés, à double inflexion en S allongé (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 85) :
3. ... les contours arrondis des montagnes, les molles inflexions des fleuves et des vallées, sont à Naples autant de séductions pour les sens que tout repose...
CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 363.
MÉD. Inflexion de l'utérus. Anton. rétroflexion (ROB.). Inflexion latérale, unciforme (Méd. Biol. t. 2 1971).
C. — Spécialement
1. MATH. Point d'inflexion. ,,Point d'une courbe où la courbe traverse sa tangente, c'est-à-dire où la convexité change de sens`` (Sc. 1962). En un pareil point il y a inflexion, c'est-à-dire que la courbe traverse sa tangente (HADAMARD, Géom. ds espace, 1921, p. 276).
P. métaph. L'unité d'une loi parabolique, dont la maturité organique constitue au moins idéalement le point d'inflexion (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 36).
2. OPT. ,,Déviation que les rayons lumineux éprouvent lorsqu'ils passent dans les confins de deux milieux dont le pouvoir réfringent est différent`` (CHESN. 1857).
II. — [À propos de phénomènes perçus par l'ouïe]
A. — Changement d'intonation ou d'accent dans la voix, sur un mot, une phrase. — Bonjour, Madame. Il donna à ce dernier mot cette inflexion respectueuse et particulière aux domestiques parlant à leur maîtresse (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 216). Son regard est pareil au regard des statues, Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a L'inflexion des voix chères qui se sont tues (VERLAINE, Poèmes saturn., 1866, p. 64) :
4. ... pour le droitier comme pour le socialiste; les « Mon cher collègue » n'avaient jamais eu des inflexions aussi variées, aussi mielleuses sur les lèvres de Duputel, aussi rondes, aussi cordiales dans la bouche de Boutevierge.
VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 343.
SYNT. Inflexion d'admiration, de dédain, de reproche; prendre une inflexion caressante, féroce, grave, mélodieuse, moqueuse, narquoise, tendre, traînante (de la voix); inflexions chaudes, méridionales (de la voix).
MUS. Inflexions de contralto; inflexions mélodiques, rythmiques. La psalmodie, récitation collective de la prière sur une note unique (...), avec inflexion simultanée des voix au dernier accent de chaque phrase (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 29) :
5. L'exécution de tout ce récitatif doit être à la fois très libre et très précise : peu de passages ont été aussi minutieusement annotés par Beethoven; les moindres inflexions sont inscrites.
ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 454.
B. — LINGUISTIQUE
1. GRAMM., vx. ,,Terme employé autrefois pour désigner soit la flexion elle-même ou désinence, soit un élément du mot qu'on croyait pouvoir isoler dans certains cas entre racine et désinence : -ab- était dit inflexion de l'imparfait de l'indicatif de amo dans am-ab-am, am-ab-as, etc.`` (MAR. Lex. 1933, p. 101). L'hébreu, concis, énergique, presque sans inflexion dans ses verbes (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 544) :
6. ... mots qui, par leur aptitude à recevoir des inflexions, des désinences et des modifications diverses, deviennent chacun la souche d'une famille de mots dont les différentes acceptions tiennent de près ou de loin à la valeur du mot radical.
COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 333.
2. PHONÉT. On appelle aujourd'hui inflexion vocalique (...) le changement de timbre d'une voyelle sous l'influence d'un phonème voisin, et plus particulièrement la métaphonie, qui joue un rôle considérable dans l'évolution du germanique : changement de timbre de u, a, o sous l'influence d'un i subséquent, qui se note aujourd'hui en allemand par un signe de tréma sur la voyelle : ü, ä, ö (MAR. Lex. 1951, p. 8).
Prononc. et Orth. : [] et [-fle-]. Att. ds Ac. dep. 1694; ds Ac. 1762 infléxion. Étymol. et Hist. 1. Fin XIVe s. [ms. du XVe s.] « courbure » (EVRART DE CONTY, Problem. d'Arist., BN 210, f° 100a ds GDF. Compl. : le ventre n'a nulles inflexions ou incurvations); 2. 1636 « changement de ton [en parlant de la voix] » (MONET); 3. 1690 gramm. anc., synon. de flexion (FUR.); 4. 1739 phys. opt. inflexion de la lumière (VOLTAIRE, Philos. Newton ds Œuvres [éd. L. Moland], t. 23, p. 80); 5. 1765 géom. point d'inflexion d'une courbe (Encyclop.). Empr. au lat. inflexio « action de plier » aussi terme de gramm. en lat. tard., dér. de inflexus, part. passé de inflectere « plier, infléchir ». Fréq. abs. littér. : 372. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 468, b) 516; XXe s. : a) 438, b) 642.

inflexion [ɛ̃flɛksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1380, rare av. XVIIe; lat. inflexio, de inflexum, supin de inflectere, de in-, et flectere « courber, plier ».
1 Didact. ou littér. Mouvement par lequel une chose s'infléchit ( Flexion); état de ce qui est infléchi. Courbure. || Inflexion du corps. || Saluer d'une légère inflexion de la tête. Inclination. || Les inflexions sinueuses d'un corps de femme (→ Évidemment, cit. 1). || Inflexion des sourcils.Changement de direction, d'orientation. Déviation. || Fleuve qui change (cit. 23) son cours par une subite inflexion (→ Courbure, cit. 2). || Une inflexion vers, dans la direction de qqch.Géom. || Inflexion d'une courbe (cit. 15, par métaphore). || Point d'inflexion : point d'une courbe plane où la concavité change de sens. Opt. || Inflexion des rayons lumineux.
1 (…) les rayons qui passent près des extrémités d'un corps sans le toucher, ne laissent pas de s'y détourner de la ligne droite, ce qu'on appelle inflexion.
Fontenelle, Éloge de Newton, in Brunot, Hist. de la langue franç., t. VI, II, p. 1170.
2 (…) on s'éloigne du Danube, selon les courbures du chemin et les inflexions du fleuve.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 22.
3 (…) aisément souriante, avec une certaine inflexion moqueuse à la lèvre inférieure qui lui ajoute un grand charme.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 384.
4 (…) les molles inflexions par lesquelles le corps, après avoir fourni le superbe épanouissement de la poitrine, s'amincit lentement au-dessous du thorax (…)
France, Hist. comique, p. 9.
2 (1636). Changement subit d'accent ou de ton (dans la voix), en parlant ou en chantant (→ Argentin, cit. 4; ineffable, cit. 2). || Des inflexions de contralto (cit. 2). Modulation. || Sa voix eut une inflexion douce, tendre, naïve, timide (→ Équivaloir, cit. 4; homme, cit. 156). || Des inflexions roucoulantes (→ Polack, cit. 1). Par métaphore. || Les inflexions d'un style.
5 Sa voix, maintenant, prenait des inflexions plus molles (…)
Flaubert, Mme Bovary, II, XII.
6 (…) une voix sonore, un peu nasale, rauque par instants, hautbois et trompette, nullement parisienne, bien qu'il fût difficile d'apparenter à l'accent d'une province les inflexions où elle se plaisait (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XV.
Par ext. Accent. || L'inflexion chantante des voix provençales.
(1893). Ling. || Inflexion vocalique : changement de timbre d'une voyelle sous l'influence d'un phonème voisin. Métaphonie.
Gramm. Vx. Désinence, flexion. || Inflexion verbale très rare en hébreu (cit. 4).
3 (Mil. XXe). (Abstrait). Modification dans l'orientation de qqch. Infléchissement. || L'inflexion de ses opinions. || L'inflexion de la politique du parti vers la gauche, vers la droite.
DÉR. Inflexionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inflexion — Inflexion. s. f. v. Souplesse, Disposition, Facilité. Il n a guere d usage que dans les phrases suivantes. Ainsi on dit, Inflexion de voix, pour dire, Une certaine disposition des organes, par laquelle, soit en parlant, soit en chantant, on fait… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inflexión — sustantivo femenino 1. Área: fonética Cambio de tono que se produce en la voz al hablar: Ese actor tiene unas inflexiones muy dramáticas. Sinónimo: modulación. 2. Área: geometría Punto de una curva en que cambia de sentido su curva …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Inflexion — In*flex ion, n. Inflection. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Inflexion — (Diffraktion), soviel wie Beugung des Lichtes (s. Beugung) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Inflexion — Inflexion, s. Licht …   Lexikon der gesamten Technik

  • Inflexion — (lat.), Beugung, Ablenkung, bes. Beugung des Lichts (s. Beugung nebst Abb. 199) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • inflexion — see INFLECTION (Cf. inflection) …   Etymology dictionary

  • inflexión — (Del lat. inflexĭo, ōnis). 1. f. Torcimiento o comba de algo que estaba recto o plano. 2. Elevación o atenuación que se hace con la voz, quebrándola o pasando de un tono a otro. 3. Geom. Punto de una curva en que cambia de sentido su curvatura. 4 …   Diccionario de la lengua española

  • inflexion — [in flek′shən] n. Brit. sp. of INFLECTION …   English World dictionary

  • INFLEXION — s. f. Action de fléchir, de plier, d incliner. Inflexion du corps, de corps. Saluer en faisant une légère inflexion de corps.   Il se dit, en termes d Optique, pour exprimer Une espèce particulière de déviation que les rayons lumineux éprouvent… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.